Au Néolithique, la fraise poussait à l’état sauvage en Amérique, en Asie et en Europe centrale. Les Romains la cultivaient dans leurs jardins. Elle était appréciée pour son goût et son parfum. C’est au Moyen Age que l’on commence à la cultiver en France puis à son apogée à la Renaissance. Elle se mange alors à la crème pour les femmes et au vin pour les hommes. C’est au XVème siècle que débute réellement sa commercialisation..


Aujourd’hui encore, la fraise annonce l’arrivée des premiers fruits de printemps. Il en existe des multitudes d’espèces cultivées selon leur destination : fruit de table, transformé en pâtisserie, ou pour l’industrie. A la Cueillette nous la sélectionnons pour qu’elle apporte un parfum et un goût rappelant l’enfance. Elle est cultivée en plein champs et nous débutons sa récolte fin mai pour s’étaler sur tout le mois de juin. Durant l’été, c’est la fraise dite « remontante » que l’on récolte. Elle est moins productive mais tout aussi délicieuse !

Comment la choisir ?

Certains préfèreront une fraises très rouge, alors que d’autre préfèreront une fraise moins colorée. Pour le goût, c’est à chacun de se faire son idée et son choix: une fraise au goût très prononcé, rappelant la fraise des bois ou une fraise plus acidulée et moins sucrée. C’est à vous de choisir en cueillant vos fraises!

Mais comment je la conserve ?

Et bien, très simplement, il suffit de la passer légèrement sous l’eau avant de la déguster. Il faut surtout laisser le pédoncule avant de passer la fraise sous l’eau afin que le fruit ne se gorge pas d’eau. Elle se conserve 2 à 3 jours dans le bas du réfrigérateur, guère plus. C’est un fruit qui supporte assez mal le transport et le stockage. Le mieux…. c’est de la manger de suite après sa récolte pour profiter de tout son goût!

Et hop ! Maintenant, à vos paniers !